À propos...

Les INM relèvent de trois secteurs selon la Haute Autorité de Santé (2011) : les interventions physiques, les interventions nutritionnelles et compléments alimentaires et, enfin, les interventions psychologiques. Les Interventions Non Médicamenteuses (INM) connaissent un essor sans précédent depuis 2010 mais souffrent d’un frein majeur qui limite encore leur développement : le manque de preuves d’efficacité et de coûts/efficacité. La plateforme CEPS s’inscrit parfaitement dans l’écosystème régional, national et européen en venant combler un manque méthodologique sur l’évaluation des INM.

Les INM relèvent de trois secteurs selon la Haute Autorité de Santé (2011) : les interventions physiques, les interventions nutritionnelles et compléments alimentaires et, enfin, les interventions psychologiques. Les Interventions Non Médicamenteuses (INM) connaissent un essor sans précédent depuis 2010 mais souffrent d’un frein majeur qui limite encore leur développement : le manque de preuves d’efficacité et de coûts/efficacité. La plateforme CEPS s’inscrit parfaitement dans l’écosystème régional, national et européen en venant combler un manque méthodologique sur l’évaluation des INM.

Domaine : Santé, prévention, veille scientifique
Établissements : UPVM, UM, COMUE via la MSH-M
Inventeurs / Laboratoires : Gregory Ninot
Propriété intellectuelle : Open Science, Open Data, Science share
Financement : CPER, CARSAT
Partenariat : Secteurs public et privé